Les grands chantiers et enjeux 2016 pour le groupe SNI en région Auvergne et Rhône-Alpes

Accroître la production et améliorer la qualité de service rendu aux locataires : deux axes majeurs pour SCIC Habitat Rhône-Alpes et le groupe SNI.

Photo : Pierre Vallet
Résidence Rocheplaine à St Egrève (38) - Photo : Pierre Vallet

Les perspectives du Groupe SNI pour les années à venir sont claires : il s'agit de confirmer notre rôle d'acteur majeur dans la grande région. Cela passe à la fois par la quantité de logements produits et leur parfaite adaptation aux marchés locaux et par l'amélioration constante de la qualité de notre service, autour du concept central de parcours résidentiel.

Accroître la production, le Groupe en a les moyens en région Rhône-Alpes-Auvergne. Moyens financiers, liés à l'épargne drainée par le Groupe pour permettre des investissements immobiliers massifs. Moyens humains, puisque l'équipe de développement et de maîtrise d'ouvrage est amenée à doubler entre 2014 et 2017. Et surtout capacité d'innovation : le groupe SNI propose, via le logement intermédiaire, un type de logement encore peu produit en région Auvergne Rhône-Alpes, qui répond à un besoin non couvert par le marché. En particulier, le logement intermédiaire répond aux attentes des employeurs, publics et privés, dans les secteurs les plus tendus.

Ainsi le groupe SNI verra sa production augmenter fortement avec un objectif de production annuelle de 1 500 logements intermédiaires et 500 logements sociaux par an sur les cinq prochaines années.

Photo: pierre Vallet
Résidence Auréola à Ornex (38) - Photo : Pierre Vallet

En matière de logement social, l'accent sera mis sur la qualité de service. En premier lieu dans la relation quotidienne avec les locataires et les prospects, en utilisant les outils numériques (Espace web locataire principalement), en réhabilitant les lieux d'accueil (le plan de rénovation des loges prévoit de reprendre, sur trois ans, l'aménagement de toutes les loges de gardiens), et enfin en travaillant plus finement autour du parcours résidentiel en anticipation des besoins des locataires. 

Mais la qualité de service ne se limite pas aux relations du quotidien entre bailleur et locataires. Il s'agit aussi de repenser des procédures du Groupe en matière de travaux, que ce soit les travaux dans les logements occupés ou la remise en état des logements entre deux locataires, en matière de conception des bâtiments et de réactivité face aux sinistres.